un reportage sur les naturopathes révolte les internautes

à l'intérieur

Dans “Seven to Eight”, un reportage sur la naturopathie a indigné les internautes. Capture d’écran TF1

Ce dimanche 8 janvier, les équipes de “Sept à Huit” mettent en lumière la naturopathie, mais surtout ses dérives. En découvrant ce rapport, les internautes se sont révoltés. Il y a eu une vague d’indignation sur Twitter contre certains “charlatans” du milieu qui prétendent être capables de guérir des maladies graves comme le cancer.

La naturopathie est une pratique dont on parle beaucoup, et pas forcément pour le mieux. En août 2022, éclate un scandale impliquant la naturopathe Irène Grosjean, figure du secteur en France. Ces nonagénaires ont toujours été très hostiles aux médicaments et aux vaccins. Et comme les naturopathes, il affirme que tous les maux peuvent être guéris par l’alimentation ou des pratiques alternatives plutôt que par la médecine conventionnelle. Mais l’extravagance de cet environnement a créé des surprises. En effet, dans des vidéos relayées sur Internet, ce praticien de 92 ans recommandait des attouchements sexuels pour soigner les jeunes enfants. Une véritable arnaque qui a miné la plateforme DocLib puisqu’il était possible de prendre rendez-vous avec des médecins naturopathes. Le site a alors décidé de suspendre 17 profils associés à Irène Grosjean. Aussi, en octobre 2022, 6 000 profils de thérapeutes en médecine alternative ont été supprimés.

Depuis ce vif débat, la naturopathie, qui passionne de nombreux Français, est au centre des polémiques. Ce dimanche 8 janvier, TF1 a décidé de mettre en lumière cette pratique, mais surtout ses dérives. Harry Roselmack était à la tête d’un nouveau numéro de “Seven to Eight”, et le sujet a déclenché un débat houleux sur Twitter. Dans ce rapport, intitulé « Médecine naturelle, commerce et exagération », les praticiens ont assuré qu’ils pouvaient guérir le cancer en fabriquant des jus ou en « nettoyant le foie » et d’autres méthodes parfois dangereuses. Comme le note le rapport, de nombreux patients atteints de cancer s’accrochent à ce dernier espoir, quitte à renoncer à leurs dernières forces et à une somme astronomique.

Lire Aussi :  Cause de la mort, enquête… Trois questions autour du décès d’un homme battu après un cambriolage

Vidéo – Harry Roselmack : “J’ai découvert que j’étais noir quand j’avais 14-15 ans”

L’équipe “Seven to Eight” s’est penchée sur le cas de Patrick, qui a appris à 64 ans qu’il était atteint d’un cancer du pancréas avancé. Après la chimiothérapie, les médecins l’ont laissé sans espoir. Puis elle se tourne vers un naturopathe et sa fille livre une histoire glaçante. Comme il l’a expliqué, le praticien lui a conseillé de jeûner et de remplacer son alimentation par des jus de légumes “pour que les cellules cancéreuses se nourrissent les unes des autres”. Son père a suivi à la lettre les recommandations de son naturopathe et a perdu de six à huit kilos en moins de deux mois. Ensuite, son poids n’était que de 48 kg. Malgré la douleur atroce, le praticien l’a encouragée à ne pas prendre les patchs de morphine recommandés par les médecins. Comme l’a déploré la jeune femme, “Il l’a fait souffrir davantage”.

Lire Aussi :  Paris : Anne Hidalgo demande le report de la mise en concurrence du réseau de bus

“Ces gens vivent de la peur des malades”

Pire, il a proposé de faire venir un géologue chez lui pour l’aider à se rétablir. Une intervention à plus de 600 euros. Après la deuxième intervention, son père s’est rendu compte qu’il s’agissait d’une arnaque. Sa fille lui a alors révélé l’un des derniers mots de son père : “Le malheur de l’un rend l’autre heureux”. Patrick est malheureusement décédé “prématurément” à l’été 2022 selon ses proches.

Des journalistes de “Sept à Huit” sont alors entrés en contact avec cette naturopathe par l’intermédiaire de Cécile Reboul. La fondatrice de la Skin Association a reçu un diagnostic de cancer du sein il y a quinze ans et est outrée par tous ces abus. “Cela me met profondément en colère que des charlatans abusent de la crédibilité et de la vulnérabilité des patients”, a-t-il déclaré. Et vu la nature de Patrick, l’histoire qui a suivi l’a laissé sans voix, tout comme les internautes. Très vite, une vague d’indignation est née sur Twitter et les abonnés du réseau social se sont multipliés face à une telle “arnaque dangereuse”.

Lire Aussi :  Pourquoi les betteraves bio sont rares en France

“Tu n’es qu’un charlatan, un assassin.”

Un autre cas dans ce rapport de « sept à huit » est celui des internautes. Miguel Bartheleri, un praticien, a été jugé et reconnu coupable d’exercice illégal de la médecine et de possession de titre après la mort de deux patients atteints de cancer. Dans un premier temps, il a été condamné à deux ans de prison avec sursis. Il a fait appel de la décision du tribunal puis s’est rendu au bureau de son avocat pour témoigner “sept contre huit”. Dans l’attente du jugement de la cour d’appel, il continue d’exercer la naturopathie aux côtés de patients atteints de cancer. Et si Miguel Bartheleri a assuré qu’il n’était pas “capable” de guérir le cancer d’un de ses patients prénommé Paul, le texte du SMS prouvait le contraire. La compréhension et la colère gagnent les internautes. Pour eux, c’est une arnaque et ce type n’est plus apte à pratiquer.

“Il y a de mauvais médecins comme il y a de bons naturopathes”

Ce rapport de “Seven to Eight” est une réponse forte aux Tweets. Cependant, pour certains, il était considéré comme trop « offensant » contre la naturopathie. Certains internautes ont alors voulu se qualifier. Il n’y a pas que des “arnaqueurs” et des “charlatans” dans ce milieu. Ils dénoncent ainsi le fait que seul le mauvais côté ait été dépeint lors de l’émission.

Vous pourriez être intéressé par ce contenu :

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button