un couple viole sa chienne et filme les scènes

Trois hommes comparaissent ce vendredi devant le tribunal pénal d’Everrex pour avoir prétendument violé un chien de 3 ans.

Une épreuve de sept mois. Ce vendredi, trois personnes ont comparu devant le tribunal correctionnel d’Evreux dans une affaire de viol de la chienne “Maya”, âgée de trois ans, rapporte Stéphane Lammert de l’association “de défense des droits des animaux”.

Tout le monde avait un rôle dans ce scandale des “vidéos pornographiques et zoonographiques”. L’homme violait la chienne. Sa femme filmait la scène. Une troisième personne, Maya, une associée du couple, a regardé les vidéos de l’épreuve pendant environ sept mois. “Du 1er décembre 2018 au 14 juin 2019”, rapporte l’association.

Lire Aussi :  Le Royaume-Uni annonce le retrait anticipé de ses troupes du Mali

Atrocité capturée par une caméra noire avant le 14 juin 2019. Ce jour-là, le couple s’est rendu à la gendarmerie de Verneuil d’Avre et d’Iton pour porter plainte. Un homme a menacé de les tuer. Lors de l’audience, le couple s’est révélé aux gendarmes ainsi que leurs agissements et la source du litige.

Lors de son audition, la femme “a expliqué qu’elle avait fait des vidéos dans lesquelles son mari avait des relations sexuelles avec leur chien ‘Maya’, un dogue canarien de 3 ans”.

Lire Aussi :  EN DIRECT - Guerre en Ukraine: la région de Mykolaïv visée par des bombardements durant la nuit

20 vidéos de Juphilia découvertes sur mobile

Les gendarmes comprennent que “le couple libertin a réalisé des vidéos pornographiques et zoonographiques qui ont été envoyées à une personne avec qui la femme avait une relation”, a détaillé l’association dans son communiqué. La femme recevrait des menaces de mort si elle voulait mettre fin à la relation.

Sur son téléphone, les gendarmes ont découvert 20 vidéos de Zufilia, poursuivant l’association. Des “vidéos sordides” où “la femme filme et dirige les scènes”, allant parfois jusqu’à aider son mari. Sur ces images, le chien “avait sa queue dressée collée sur le dos et ses pattes arrière menottées”, précise l’association.

Lire Aussi :  Vent violent et pluie-inondation : toujours trois départements en vigilance orange ce mardi

Un chien malade pendant le traitement

Le chien a été mis en fourrière sur décision du procureur de la République samedi 15 octobre. Il recueille au Refuge des Orphelines de l’Association Stéphane Lammert à Unaye-sur-Odon, Calvados. Selon le diagnostic vétérinaire, Maya est “anormalement maigre”. Elle a été castrée et a eu la queue tordue pendant les soins, a rapporté l’association, qui s’est constituée partie civile.

Aujourd’hui, Maya vit des jours heureux après plusieurs mois de galère. Il a été hébergé dans une famille d’accueil, a conclu l’association.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button