un budget colossal mais des choix drastiques

Discours du président de la République, Emmanuel Macron, à l'occasion du salut aux armées, à la base aérienne de Mont-de-Marsan (Landes), le 20 janvier 2023.

C’est d’une voix solennelle à la personnalité immense que le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, a choisi de répondre, vendredi 20 janvier, depuis la base aérienne de Mont-de-Marsan (Landes) dans une ambiance de guerre. Depuis le début du conflit ukrainien en Europe. Au printemps, le président a décidé d’accélérer la préparation d’une nouvelle loi de programmation militaire (LPM), dont le montant qui lui sera finalement alloué atteindra 413 milliards d’euros sur sept ans, a révélé Emmanuel Macron lors de sa prestation de serment. Conglomérat sans précédent pour l’armée, les enjeux sont à la hauteur des choix difficiles.

“Il faut se battre d’avance (…) Dessinez les conséquences de ce que notre époque porte en germes.”Développés sur proposition du chef de l’Etat, sur une plate-forme équipée d’un Rafale et d’un impressionnant système de défense sol-air Mamba, deux équipements sont placés à la lisière orientale de l’Europe, face à la Russie. “Un problème serait de s’épuiser rien qu’à chercher des raffinements techniques, un autre serait de ne pas investir”M. Macron a ajouté en introduction, devant un parterre de militaires, que certaines de ses décisions “début” un changement” Irremplaçable”.

Lire la suite: L’article est réservé à nos abonnés Sébastien Lecornu : “La loi de programmation militaire permet à la France de rester une puissance mondiale”
Lire Aussi :  EN DIRECT - Suivez l'élection de Miss France 2023

Enrichie d’une enveloppe globale de 413 milliards d’euros, la future LPM qui couvrira certainement la période 2024-2030, apparaît comme le plus gros budget dédié aux militaires depuis les années 1960 lorsque le général de Gaulle a décidé de fournir l’arme nucléaire à la France. Un symbole fortement souligné, ce vendredi, par le chef de l’Etat. La somme correspond à 100 milliards de crédits supplémentaires par rapport à la précédente LPM, qui était prévue pour la période 2019-2025 et disposait d’un budget d’environ 300 milliards. C’est presque un tiers d’augmentation.

Lire Aussi :  Natation. Lucie Christophe (Jets Sarcelles) sacrée championne de France

Inquiet que de telles dépenses puissent être mal comprises par une partie du public à un moment où les déficits des financements publics, des écoles aux hôpitaux, alimentent les tensions sociales, le discours de M. Macron était censé justifier les choses. « Il n’y a pas de luxe, de facilité ou de confort dans ce projet. Il n’y a que ce qu’il faut, Le chef de l’Etat a assuré. « A l’heure où chaque euro du contribuable français doit être épargné, il fallait trouver le meilleur compromis entre les principes essentiels de défense et la sobriété cohérente avec nos ambitions. »elle a ajouté.

Lire Aussi :  Équipe de France : Deschamps au coeur d'un nouveau clash avec un joueur ?

Un “nouveau modèle d’armée”

Une loi de programmation militaire n’est, par nature, pas un exercice de grande transparence, mais un bon morceau de détail budgétaire conçu comme un secret-défense classé. Les mots choisis en partie à des fins de signalisation stratégique sont donc aussi importants que la réalité des moyens visés. A écouter le chef de l’Etat, c’est avant tout un renforcement de la résistance.” dans des conditions particulières et évolutives » qui concentrera à l’avenir une partie importante des actifs de LPM. Jusqu’à présent, le montant alloué chaque année à la prévention était estimé à 5,6 milliards.

Il vous reste 61,26% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux clients.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button