Santé. En France, 820 000 personnes ignorent qu’elles souffrent d’un diabète

Le diabète de type 2 touche 9 personnes sur 10 atteintes de diabète C’est une maladie silencieuse qui se développe lentement et peut ne causer aucun symptôme ou douleur pendant des années Cependant, elle peut avoir des conséquences graves si elle n’est pas traitée tôt (insuffisance rénale, maladie cardiovasculaire, rétinopathie, etc.).

Les connaissances sont d’un niveau assez bas

Selon l’enquête Roche Diabetes Care France réalisée avec OpinionWay, le grand public et les patients affichent un niveau moyen de connaissance et de compréhension du diabète avec un score de 5,4/10. 77 % ont déclaré savoir qu’il existait deux types de diabète, mais seulement 44 % pensaient connaître la différence.

Les principaux facteurs de risque sont grossièrement identifiés : surpoids, alimentation déséquilibrée, sédentarité et hérédité… mais d’autres marqueurs de la maladie sont encore relativement méconnus : hypertension (connue de 60 % et 67 % des patients de la population française) et tabagisme chronique. (respectivement 45% et 56%).

De plus, 30% ont déclaré ne pas comprendre les causes de la maladie. ” Ces résultats montrent que les patients et le grand public doivent être plus solidaires et plus éduqués précise le Dr Thomas Wendling, médecin généraliste à Vendenheim (basse-rin).

Lire Aussi :  Coupe du monde 2022 I Avant France - Australie : 2018, valeur refuge

La prévention et la sensibilisation sont essentielles à une bonne prise en charge

En France, 820 000 personnes ignorent qu’elles sont diabétiques. C’est pourquoi la sensibilisation du public est une priorité de santé publique. Les premiers freins au dépistage identifiés par les professionnels de santé sont le sentiment de ne pas en avoir besoin (78% des médecins généralistes, 64% des pharmaciens), la peur du diagnostic (55% et 44%), la méconnaissance du diabète selon les pharmaciens (49 %). Et pourtant, 91% des Français se disent prêts à se faire tester s’il est proposé, et 81% des pharmaciens sont prêts à mettre en place des actions de sensibilisation au sein de leur officine.

Un problème important quand on sait que le pré-diabète est rarement connu. Selon les médecins généralistes interrogés, le niveau de connaissance du grand public est estimé à environ 3/10. Ce stade du pré-diabète est cependant réversible. Il est possible de limiter le risque de développer un diabète en adoptant une bonne hygiène de vie (alimentation équilibrée, activité physique adaptée, etc.).

à savoir

Qu’est-ce que la glycémie ?

Il correspond à la glycémie ou au taux de glucose. En l’absence de diabète, son niveau est “automatiquement” régulé par l’organisme grâce à deux hormones produites par le pancréas : l’insuline (qui fait baisser le taux de sucre dans le sang) et le glucagon (qui l’élève).

Lire Aussi :  Inspecteur des impôts tué par un brocanteur : il pourrait s'agir "d'un acte prémédité", explique le procureur

Zoom sur le diabète de type 2

Le diabète est une maladie caractérisée par une augmentation anormale du taux de sucre dans le sang : l’hyperglycémie. Sous ce nom générique se cachent différents types de diabète avec des symptômes différents et des traitements spécifiques. Le type 2 est la forme la plus courante de diabète. Il représente 92 % des cas de diabète en France. La pathologie provient, en premier lieu, de la résistance progressive de l’organisme à l’insuline, qui s’ajoute ensuite à une baisse de la production d’insuline par le pancréas. Ces deux facteurs provoquent une hyperglycémie.

Qu’est-ce que le pré-diabète ?

Il s’agit d’une forme de diabète dite intermédiaire avec une glycémie supérieure à la normale, associée au risque de diabète de type 2. C’est une glycémie à jeun comprise entre 1,10 g/L et 1,25 g/L (la glycémie normale à jeun est inférieure à 1,10 g/L et le diabète est diagnostiqué à partir de 1,26 g/L.



Adobe Banque d'Illustrations

Adobe Banque d’Illustrations


“Mon Test Diabète”, pour sensibiliser au diabète de type 2 et au pré-diabète

Dans cette optique, Roche Diabetes Care France met en place la campagne « Mon Test Diabète » en partenariat avec les professionnels de santé, notamment les pharmaciens. Le principe est simple : un questionnaire en ligne (appelé Findris) permet d’évaluer le risque de développer la maladie dans les 10 prochaines années à travers 8 questions liées à l’âge, au poids, aux antécédents familiaux, etc.

Lire Aussi :  Les chiffres et cartes du Covid-19 en France au 26 novembre 2022

Le résultat permet de se rendre en pharmacie pour un conseil et éventuellement une prise de glycémie capillaire (méthode qui permet de mesurer la glycémie à l’aide d’un lecteur de glycémie) et peut être référé à votre présence si nécessaire. Médecin..

Un geste salué par les professionnels de santé : ” Il faut réussir à sensibiliser et dépister le plus de monde possible. Mais dépendre du public pour avoir une approche différente, sortir de nos pharmacies, EHPAD, cabinets… pour aller à la rencontre des Français. Laisser du temps à leur dialogue et à leurs échanges délocalisés est essentiel, sinon le nombre de projections ne changera pas. Propos de Thomas Mauny, Apothicaire de Caen (Normandie).

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button