Réussir la transmission de son entreprise dépend aussi de son environnement : exemple à Arnac-la-Poste en Haute-Vienne

Aujourd’hui, 28 % des artisans de la Haute-Vienne ont plus de 55 ans. Le temps est important pour eux. Il va falloir commencer à réfléchir à la cession de leur entreprise. Et ce n’est pas facile ?!

“La transmission est extrêmement importante”, explique Eric Faucher, président de la Chambre de commerce de la Haute-Vienne. L’idéal à ce stade est de se préparer dans les 5 à 10 ans précédant la cessation d’activité. Mais les gens ont peur. Peur que les clients aillent ailleurs, qu’on pense que leur box ne va pas…

Pour accompagner les artisans dans cette période stratégique, la Chambre de Commerce de la Haute-Vienne a créé il y a près de quarante ans un service dédié.
C’était le premier en France à l’époque. Les résultats se sont fait sentir rapidement. Mais il était possible d’aller encore plus loin.

Lire Aussi :  peut-on encore obtenir cette aide de 300 euros ?

Un prix créé pour promouvoir les communautés

La Chambre de commerce a décidé de créer un prix “village de régénération” pour “valoriser les collectivités locales oeuvrant à la transmission et à la captation d’entreprises artisanales”.

Il était évident que l’environnement, le biotope pourrait-on dire, joue un rôle important dans la réussite des programmes de transfert-récupération.

Après Razès en 2021, le choix de salle en 2022 s’est porté sur Arnac-la-Poste. Dans cette commune rurale d’environ 950 habitants, nous mettons tout en œuvre pour faciliter la vie des artisans et commerçants. Et cela peut prendre plusieurs formes.

Lire Aussi :  le Parlement valide la désignation de Luc Rémont comme futur PDG

« Lorsque notre boulangerie a dû changer de locaux, explique Sophie Drieux, maire d’Arnac, nous avons décidé de prendre la responsabilité de transformer l’espace disponible en une boulangerie moderne et entièrement équipée. »

L’opération a coûté 500 000 € HT, subventionnés à 80 %.

« L’emprunt que nous avons dû contracter pour le reste est compensé par le loyer, assure Sophie Drieu. Pour nous, c’est donc une opération blanche. »

Recevez notre newsletter éco par mail et retrouvez les dernières actualités des acteurs économiques de votre région.

NL {“path”:”mini-inscription/PC_Decideur”,”accessCode”:”14220344″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”:”KEEP_ALL”,”filterMotsCles”: “3|10|13|80″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4220344″,”idArticlesList”:”4220344″,”idDepartment”:”306″, “idZone”:”39496″,”motsCles”:”3|10|13|80″,”premium”:”false”,”pubs”:”banniere_haute|article|article2|article3″,”site”:”PC ” “,”sousDomain”:”www”,”urlTitle”:”La-réussite-de-la-transmission-de-votre-entreprise-depend-aussi-de-votre-environnement-exemple-a-arnac-la-poste-en- haute-vienne “}

Lire Aussi :  Sénat – Faire de la RSE une ambition et un atout pour chaque entreprise » La lettre économique et politique de PACA

Pour le boulanger Fabrice Frein, le changement est évident. Mais tous les problèmes ne sont pas résolus. Contraint de se reconvertir, il cherche à vendre son entreprise. Infructueux jusqu’à présent. Mais des contacts récents pourraient être tentés par l’affaire…

L’entreprise a également repris l’organisation de la sécurité devant le garage, depuis peu, les loyers du salon de coiffure ont été payés pendant trois mois jusqu’à l’arrivée de l’acheteur, la commune d’Arnak n’a ménagé aucun effort. Et cela a fonctionné.

Cela a valu à la municipalité un prix, a donné aux artisans un environnement favorable et a offert à Arnaco une gamme de services plus qu’adéquate.

Patrice Hérér

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button