Radars : voitures privées de contrôle en Occitanie, radars urbains à Toulouse… ça va flasher cette année !

essentiel
Les voitures à régulateur de vitesse personnel débarquent en Occitanie. D’ici 2023, ils s’étendront à l’ensemble de la France. Les associations d’automobilistes s’y opposent fermement.

Le respect du code de la route fait partie de vos bonnes résolutions ? Si ce n’est pas le cas, vous devez l’ajouter. Car 2023 s’annonce comme une année chargée pour le contrôle de vitesse et le PV.

Radars privés partout en France

Les radars privés seront étendus à toute la France plus tard cette année. Cinq régions ne sont pas encore équipées : Occitanie, Paca, Auvergne-Rhône-Alpes, ile-de-France et Corse. “Il reste cinq régions pour les déployer. On imagine que ce sera en 2023, mais à ce stade, le feu vert n’a pas été donné”, explique le parisien Florence Guillaume, la nouvelle déléguée interministérielle à la sécurité routière. Au niveau national, 381 véhicules sont déjà en circulation.

Lire Aussi :  l'Unsa se dit "prête" et "préparée" à une grève illimitée dès la semaine prochaine

Ces contrôles standards sont effectués par des voitures de société privées et ne sont plus effectués par la police et la gendarmerie Leurs itinéraires sont définis par l’autorité. Un gros avantage pour le fisc : ils tournent six à huit heures par jour et non une heure et demie en moyenne pour la gendarmerie et la police. En 2021, ces radars privés ont enregistré 538 000 infractions, occasionnant 782 000 points de permis et rapportant 54 millions d’euros, selon des chiffres cités par Le Parisien.

Lire la suite:
Radars embarqués dévolus au secteur privé : l’association 40 millions d’automobilistes manifeste

La plupart des contrôles sont effectués sur des routes où les vitesses sont limitées à 70 km/h ou 90 km/h. La Manche et l’Ile-et-Villain étaient les départements les plus réglementés en 2021.

Lire Aussi :  10 choses que font les Français de Barcelone en vacances en France

Radar urbain actif

Le gouvernement mise aussi sur les radars urbains. Ils peuvent contrôler à la fois la vitesse des feux de circulation ou des passages à niveau. Ces petits radars sont déjà installés à Toulouse, Montpellier, Marseille et Montbéliard. “Ils clignotent mais ne génèrent pas de PV. Ils seront mis en service à la fin du premier trimestre dans ces quatre villes”, a annoncé Florence Guillaume, déléguée interministérielle à la sécurité routière. 200 radars actifs sont prévus.

Lire la suite:
liste. Toulouse : Découvrez où se situent 20 radars urbains de nouvelle génération

Aucun nouveau radar classique n’est prévu

Un nouveau radar classique est-il prévu au bord des routes de France ? Florence Guillaume répond : “Nous n’avons pas l’intention de fixer un seuil de 4700 en 2015”. Le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière a confirmé qu’après de nombreuses dégradations subies par les radars depuis la crise des gilets jaunes, 90% des radars sont en état de marche.

Lire Aussi :  Comment va fonctionner le revenu minimum des chauffeurs ?

Vent de face de l’association des automobilistes

Sans surprise, les associations d’automobilistes sont contre les voitures privées à vitesse contrôlée. “On ne met pas une arme de sécurité routière entre les mains d’entreprises privées qui n’ont aucun moyen d’arrêter des chauffeurs, par exemple un chauffeur qui fait quelque chose devant eux”, explique le délégué général des 40 millions. Automobiliste Pierre Chesere le parisien. La Ligue contre la violence routière est à 100% contre. “Le facteur numéro un des accidents mortels est la vitesse, il faut combattre ce danger par tous les moyens”, a assuré son président Jean-Yves Lamont. La France vise à réduire de moitié le nombre de tués sur les routes d’ici 2030.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button