Pourquoi une tribune vantant la biodynamie a-t-elle été publiée (puis retirée) du site de «Libération» ? – Libération

Questions posées par de nombreux internautes le 17 novembre 2022

Apparu sur le site le matin du 17 novembre Libération Un forum intitulé « La Biodynamie, une Agriculture au Service de la Terre »signé “Demeter, la marque de certification des produits issus de l’agriculture biodynamique”. Cette publication a immédiatement suscité de nombreuses réactions de la part des lecteurs, étonnés que cette pratique controversée soit ainsi mise en lumière sans qu’aucun élément critique n’apporte au lecteur… et le traitement du dossier a été laissé à un organisme de certification biodynamique.

Un examen du texte de Demeter révèle également qu’il s’agit essentiellement d’une compilation (juste éditée) de passages de diverses pages du site Web de l’organisation. Plutôt qu’une tribune, le texte apparaît donc avant tout comme un texte purement propagandiste.

“Discours sur la nature et l’écologie”

à l’intérieur LibérationPublication d’articles sous le label “Tribune” Suit généralement un processus éditorial (sélection, validation, contextualisation) assuré par la rubrique Idées de la revue publiée dans la rubrique du même nom. Bien que présenté comme un “Tribune” Sur le site, ce panégyrique biodynamique s’est frayé un chemin par un tout autre chemin : la section forum et événements dédiée à divers événements, dont libre est un partenaire. “Depuis trois ans, Libération a noué un partenariat avec le festival Agir pour le vivant, organisé par Actes Sud Edition, qui se déroule chaque mois d’août à Arles”, Fabrice Druzi, rédacteur en chef adjoint du journal en charge des hors-séries et suppléments, s’explique. » Au cours de cet événement qui, selon ses concepteurs, « vise à organiser un programme de réflexion et d’expérimentation régionale au long cours pour repenser la façon dont tous les êtres vivants s’assemblent et la façon dont nous vivons dans le monde d’aujourd’hui. hui”, intellectuels, scientifiques et acteurs de la biodiversité échangent et analysent leurs points de vue sur les thèmes de la nature et de l’écologie. C’est dans ce cadre que le Dr. Libération Dans un espace dédié, les événements événementiels, les reportages et les forums sont mis en ligne.

Lire Aussi :  Vainqueur du Sénégal, l'Angleterre affrontera la France en quarts de finale

Dans le cadre de ce partenariat privilégié, “Une centaine de stands” Deux cahiers centraux ont déjà été publiés sur le site et publiés dans des journaux. “Certaines sont signées par de grands noms que l’on retrouve régulièrement dans les pages des quotidiens ou par des invités, Suite de Fabrice Druzi. D’autres proviennent d’organismes, d’associations ou d’auteurs proposés par Agir pour le vivant Libération Pas forcément de partage d’opinions, mais ce qui semble valable dans cet espace

Divulgation rapide

Lors de la validation d’une tribune signée Demeter, le dirigeant a estimé que le journal alertait “Défaut”. La plateforme proposée par les organisateurs d’Agir pour le vivant a donc été rapidement retirée du site.

contacter par Actualités tchèquesAlain Thuleau, directeur général de la Commune, l’organisme qui coordonne le festival en collaboration avec Actes Sud, a lui aussi pointé une erreur : « Nous aurions dû être beaucoup plus prudents. Agir pour le vivant est une plateforme d’échanges, de débats et de projets qui tentent d’aborder toutes les thématiques qui peuvent construire une société vivante. C’est dans ce contexte que nous avons eu notre échange avec Déméter, apparemment sans aucun rapport avec leur histoire. Notre point d’entrée était le sujet de la biodynamie, des chercheurs comme Marc-André Selous disent que même si ce n’est pas une méthode scientifique, et que la biodynamie a une histoire sulfureuse, ça peut être quelque chose d’intéressant à regarder. Alors quand Demeter a proposé de s’associer à Agir pour le vivant, nous étions ouverts.

informé par Actualités tchèques Le fait que la fameuse « Tribune » soit essentiellement un patchwork de textes du site Demeter, Alain Thuleau convient que nous y sommes “dans la publicité”, et lamentation “un raté”, Parmi les centaines de textes diffusés dans le cadre du partenariat avec Libération. «Nous aurions dû faire attention à cela aussi. Acting for Living n’est pas un outil promotionnel.

Lire Aussi :  La France « continue d'exporter des pesticides interdits », selon deux ONG

Pas d’ingérence d’Actes Sud

L’ironie de l’histoire : Actes Sud Edition, Organisateurs du Festival Travailler pour la viet, réalisé (jusqu’à la fin de l’année) par Françoise Nyssen… qui a été interrogée par Jean-Luc Mélenchon, lors de sa nomination au ministère de la Culture en 2017, “Son lien avec un mouvement communal”. Le chef rebelle désignait ainsi l’anthropologue. Au cœur de la plainte : l’école du “domaine du possible”, fondée par Nissen à Arles, dont la pédagogie reposait sur les conseils de l’occultiste Rudolf Steiner (dont le présent est Origines, Anthropologie, Se retrouver) Là, dès la classe des livres aux armoires à pharmacie, en passant par les différentes activités proposées aux étudiants, comme le révèle un sondage l’année suivante. monde diplomatique) après la polémique, Nissen a expliqué qu’il avait fait « Une rupture nette avec cette école, qui [elle] Fier d’en faire partie.”

Interrogé à ce sujet, Alain Thulieu a souhaité l’abréger et a confirmé que le texte n’était pas proposé par Actes Sud : “Je suis têtu. L’initiative de demander un texte à Demeter est la commune. Cela ne doit pas être interprété comme une éventuelle instrumentalisation : la publication de ce forum est, en général, une négligence – de notre part, Libération Négliger de ne pas auditer le texte même, quant à son aspect publicitaire, ne pas relire avec suffisamment d’attention ce qui nous a été envoyé, et négliger d’en mesurer l’effet. Cela affecte également le contexte du partenariat Libération, Et avec l’histoire de Demeter, sa relation très sulfureuse avec Steiner… on a fait ça très vite évidemment.

“Coupler avec des personnes non protégées”

Pour rappel, la biodynamie repose sur le fondement posé en 1924 par l’occultiste Steiner, le fondateur de l’anthropologie, selon lequel le monde est gouverné par des forces spirituelles. La biodynamie, qui se veut proche et respectueuse de la nature (elle impose une limitation des intrants plus stricte que l’agriculture biologique), invoque aussi l’influence de prétendues forces cosmiques, ou des prescriptions de traitements exotiques aux sources ésotériques (sa « voyance » fondatrice). Dans un essai antérieur sur la biodynamie, Actualités tchèques Préparation “500” stimulée. Il s’agit de mettre de la bouse dans une corne, de l’enfouir tout l’hiver, puis de “dynamiser” ce compost (par un procédé similaire à ce que prétend l’homéopathie) avant de le pulvériser sur les cultures. L’anthropologue Crystal Pineau, dans son livre Corne de vache et le microscope (2019), énumère d’autres pratiques qui n’apparaissent pas dans le mandat du cahier des charges du label biodynamique, comme l’insertion de fleurs dans les vessies des cerfs, ou de pissenlits dans le mésentère des bovins. Diverses danses sont également censées promouvoir la qualité des récoltes… Le degré d’adhésion des agriculteurs biodynamiques aux principes de Steiner semble très variable. “ceux qui le pratiquent dans une version “païenne” et qui associent à cet objet une forme de spiritualité, voire de religiosité”, Comme le souligne Pineau. A ce jour, l’intérêt agricole des pratiques biodynamiques par rapport à l’agriculture biologique n’est pas établi.

Lire Aussi :  Coupe de France (8e tour). Anthony Colin, le lieutenant de l'ES Thaon

Pour ses détracteurs, la source mystérieuse de la biodynamie a été insuffisamment mise en lumière par ses promoteurs (pour des raisons stratégiques) et par les médias et politiques (par ignorance). Certains y voient un cheval de Troie du mouvement proprement anthropologique. Et de rappeler que parmi les “vérités” découvertes par les Fondateurs, la thèse grotesque de l’astronomie (la Terre est un crâne, Mars une planète liquide) côtoie la rhétorique de la hiérarchie raciale (et de la réincarnation aux supérieurs de la race). mérite) par des méthodes pédagogiques controversées ou des théories médicales dangereuses car infondées (liens entre maladie et vies antérieures, opposition aux vaccinations, etc.). Dans son dernier rapport publié début novembre, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviluds) “[s’attarde] Dans deux branches du mouvement anthropologique” Probablement “[d’]conduisant à de graves abus parmi les populations vulnérables ». – éducation et médecine – et 31 rapports sur l’anthropologie sont dénombrés en 2021.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button