Patrick Roy décoche une autre flèche aux arbitres

Patrick Roy en a encore dit long sur le travail des arbitres de la LHJMQ vendredi. « Ce qui m’énerve, c’est qu’ils sont très indulgents avec les entraîneurs adverses lorsqu’ils sont dans notre aréna », s’est exclamé l’entraîneur-chef des Remparts après la victoire de son équipe contre les Cataractes de Shawinigan.

Après que son équipe ait été éliminée par les mêmes Cataractes au printemps dernier, Roy a déclaré que les arbitres avaient « baissé les sifflets » pendant la majeure partie du match avant d’accorder un penalty à un défenseur, Vsevolod Komarov, en fin de match.

Toujours contre les Cataractes, mais cette fois lors du calendrier de préparation, en septembre, l’entraîneur-chef a été expulsé pour avoir décoré l’arbitre.

La ligue a assigné deux officiels pour cette portion, qui étaient en poste lors de la série entre les Remparts et les Cataractes.

Suspension et amende

Cet excès de colère de Roy lui a valu une suspension d’un match et une amende de 5 000 $ pour “conduite antisportive et commentaires inappropriés dans les médias”.

Mais cela a aussi donné lieu à une rencontre entre l’ancien gardien canadien, le président des Remparts, Jacques Tanguay, et les hauts dirigeants du cercle Courteau.

« Nous avons eu de bons échanges, a déclaré Patrick Roy par la suite. Mais apparemment, l’entraîneur-chef devait encore régler ses comptes vendredi.

Lire Aussi :  Eden Hazard entrouvre la porte à un départ

C’est lui qui a pris le micro entre les mains pour entamer ce sujet en conférence de presse et a déploré que certains de ses collègues aient eu du temps libre “pour s’asseoir sur le banc et sur les planches et emmener le juge lui frapper de la main”. .

“La ligue devra être pire”

L’entraîneur-chef, qui est aussi le directeur général de l’entraînement, a souligné qu’une telle situation s’était produite vendredi, avec l’entraîneur-chef des Cataractes Daniel Renaud.

Il a également affirmé que le pilote des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean, avait fait de même jeudi, lors du passage de l’équipe au Centre Vidéotron. Tout comme Steve Hartley, des Voltigeurs de Drummondville, la semaine dernière.

“Je me demande ce qui se passerait [si j’avais fait ça], poursuit Roy. Cela fait trois matchs où je ne suis pas sûr que nous ayons besoin d’un arbitre car l’entraîneur de l’autre côté arbitre à peu près le match. »

« Je me rends compte qu’à un moment donné la ligue devra être plus dure, plus dure sur le comportement de mes collègues. Pour moi, c’est un manque de respect envers l’entraîneur local”, a-t-il ajouté.

Lire Aussi :  le message sympa de Giroud à Henry après l'avoir égalé contre l'Australie

Lorsqu’on lui a demandé si le point avait été abordé lors de sa récente rencontre avec la ligue, Patrick Roy a simplement quitté la salle sans répondre.

Deux balles savoyardes et 9e victoire de suite

Avant que Patrick Roy ne se donne à nouveau à fond pour l’arbitrage, deux tirs de Nicolas Savoie et une performance fulgurante du jeune gardien Quentin Miller ont offert aux Remparts leur neuvième victoire consécutive vendredi au Centre Vidéotron.

Les Red Devils ont défait les Cataracts de Shawinigan 5-1 devant leurs partisans pour demeurer invaincus en neuf matchs. Ils égaliseront le record d’équipe s’ils battent l’Océanic de Rimouski dimanche.

Parti, singe

Ces deux balles savoyardes en supériorité numérique ont aussi été ses premiers buts de la saison.

Même après le premier but, qu’il a marqué d’un tir de la mi-course, le défenseur de 20 ans a fait semblant de se débarrasser du singe (“get the monkey off his back”, en jargon sportif).

Pas que ça me dérangeait, mais j’avais hâte de marquer, a-t-il confié après la rencontre. Quelques matchs se sont écoulés depuis le début de la saison [16, précisément]alors ça fait du bien !”

Lire Aussi :  F1 - Sergio Pérez et Charles Leclerc frustrés par les consignes non respectées chez Red Bull-Max Verstappen et Ferrari

Évidemment laissé de côté, le numéro 14 a répété un schéma similaire en deuxième période.

Entre-temps, Zachary Bolduc a terminé un beau tic-tac-toe amorcé par le capitaine Théo Rochette – auteur de trois passes hier – et Pier-Olivier Roy.

Zachary Marquis-Laflamme et Nathan Gaucher ont marqué les autres buts des Remparts, troisièmes.

3e acquisition pour Miller

Pendant que Savoie s’amusait à faire clignoter le feu rouge, à l’autre bout de la patinoire, le jeune Miller a bloqué 17 des 18 tirs qui lui étaient destinés.

Seul Lorenzo Canonica a pu tromper sa vigilance, alors que les “Red Devils” menaient déjà 3-0 dans le troisième.

Le gardien de 17 ans a ainsi signé sa troisième victoire en autant de présences dans la LHJMQ.

Les cataractes, qui étaient assez silencieuses dans le premier, sont devenues plus menaçantes dans les deux tiers suivants.

“Évidemment, c’est difficile de ne pas réussir beaucoup de tirs, mais mes coéquipiers m’ont beaucoup aidé en bloquant des tirs”, a fait l’éloge de Miller.

Plus de 10 660 spectateurs étaient présents au Centre Vidéotron vendredi.

C’était la plus grande foule de la saison pour cette soirée country, qui s’est terminée par une performance de Matt Lang.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button