MotoGP 2022 :France championne du monde des spectateurs !

Alors, il y a des sites qui n’aiment pas trop les Français, c’est leur droit, et qui trouvent toutes les astuces possibles pour expliquer que le GP de France a été battu par de nombreux pays en termes d’audience. Aussi, j’aime Claude Michy, le promoteur du GP de France, que j’appelle Monsieur Plus Parce qu’occuper les téléspectateurs est son obsession, je me fiche vraiment que nous soyons les premiers ou non, je suis juste amusé par des disputes malveillantes avec les gens.
Le tableau ci-dessus représente donc l’année. C’est intéressant parce que s’il donne les résultats en trois jours, j’ai déjà dit ce que j’en pense, il donne aussi les détails, donc le résultat de dimanche. Entre nous, en plus, je ne vois pas l’intérêt de dépenser un centime pour aller voir juste les essais de vendredi ou le mini GP de samedi… A vrai dire, si la pole est intéressante, il faut la vivre sur place ou sur TV, sur les rooftops insolites les fenêtres sont beaucoup plus animées qu’au bord du cercle, bien sûr il y a des grands écrans, qu’on appelle des géants, mais il n’est pas facile de regarder simultanément l’écran et ce qui se passe sous ses yeux. .. Et puis quand j’y suis, j’écris et je trouve que je finis par ne rien regarder de ce qui se passe sur la piste. Donc il y a des généralistes, où je lâche le clavier, vais m’asseoir sur le stand, où je trouve une place, puis je fais un reportage, mais c’est par expérience, ce qui est d’ailleurs préféré chez les journalistes, il suffit de bouger c. . ., qui n’est plus dans le métier très à la mode mais s’il n’en reste plus qu’un... Parce qu’il y a une pièce magique là-bas… Ça devait être dans le temps, chez Ricardo, mais elle a été démolie, la fameuse tour Marlboro se dressait, qui montrait des résultats visibles de loin, c’était le sommet. C’est une bonne chose que Ricard ait perdu le MotoGP et maintenant F1, le Bol d’Or devra reconstruire la tour… Lequel s’appellera Bol d’Or ou Larivière n’a pas d’importance, on le trouve sur tous les grands hippodromes des États-Unis et c’est énorme. Une autre chose que nous voyons affichée dans les stades où se déroule le Supercross est le nombre de spectateurs au fil des arrivées, par exemple, lorsque nous battons un record, une place, un état ou des États-Unis, l’annonceur provoque le délire dans la foule. Au Mans, il y a une tour Michelin (dite le Totem) qui donne des écarts d’endurance, par exemple, mais qui n’est utilisée que par les personnes dans les stands. Cela n’apporte que des publicités au Moto GP, mais sinon, ils ont de grands écrans montrant le signal de Dorna, ainsi que les temps dans la colonne de gauche. Donc on suit comme on veut (enfin si on a une bonne vue) et on a aussi de l’ambiance. Car le vrai secret du GP de France est là, Claude Michy me rappelait par exemple que sur beaucoup de circuits, quand la dernière séance est passée, c’est disons cinq heures, c’est fini, tout devient nuageux, ça devient une zone, dirait Coluche. Au Mans, c’est là que la magie opère, avec des animations constantes, une salle de réunion avec pilotes, des tours de piste, des soirées concerts, bref, l’animation dans toute sa splendeur. Ce qui, pour en revenir à mon point de départ, explique aussi pourquoi de très grands endroits comme le Mugello, Barcelone ou Silverstone sont chauds… comme la pluie, le bon Misano et sa situation désespérée s’expliquent par la mer et la visite à Saint-Marin, qu’ils sont très proches. Et donc le désert du soir…
Quant à Assen, j’ai déjà expliqué qu’il draine la moitié ouest de l’Allemagne, ça aide, mais ils ne sont que légèrement battus, mais ils ont été battus par Le Mans, il y a aussi le lieu et son histoire (c’est le seul circuit utilisé par le GP depuis la création du championnat en 1949), le rendant nécessaire. Et puis il y a l’Ijsselmeer, cette mer intérieure hollandaise à soixante kilomètres de là, c’est vraiment quelque chose à voir.
Bien sûr, on pensera que deux coureurs dans le top dix aident le GP de France, mais en Italie et en Espagne il y en a dix fois plus, l’argument n’est pas retenu, votre honneur…

Lire Aussi :  MotoGP : Marc Marquez ne regrette pas d’avoir ignoré en 2015 cette "règle non-écrite" de ne pas perturber un pilote jouant le titre

Alors? Autre conseil… Au Sachsenring, par exemple, nouveau succès retentissant, un quart des places en tribunes sont déjà vendues pour 2023… Et ce le 18 juin, un mois après Le Mans. Cependant, Le Mans vend toutes ses places en tribune très rapidement, en visitant le site du GP j’ai cru comprendre qu’à part les trucs très chers, encore une fois tout est déjà complet. Un billet général de 4000 places en tribune non numérotée, toutes les places en herbe, des animations, des concerts, un baladeur qui permet d’écouter les commentaires de la course est actuellement à 93 euros, mais ira jusqu’à 98. Cependant, il existe des demandes de construction de tribunes supplémentaires. en préfecture si c’est ok, il faudra aller très vite. Si j’étais vous, j’aurais coché la case 12/14. Mai sur tous les calendriers, sur les murs, partout, mais surtout j’irais les acheter… Sinon, si c’est trop loin de chez moi, voici Barcelone et l’Italie, le mieux c’est évidemment Assen, pour le sport et pour un public très particulier, car les Hollandais peuvent faire du bruit ! Mais le top reste Bugatti… Bonne chance pour les billets…

Lire Aussi :  Dan Martin : "A part Tadej Pogacar, personne ne s'amuse dans le vélo"

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button