« L’urgence, c’est l’alternance », déclare Jordan Bardella, nouveau président du Rassemblement national, aux militants

Marine Le Pen accueille le nouveau président de l'Assemblée nationale, Jordan Bardela, à la Mutuelle à Paris le samedi 5 novembre 2022.

Dans un geste surprise, Jordan Bardella a accepté de présider le Rassemblement national (RN) samedi 5 novembre, a annoncé la dirigeante sortante Marine Le Pen lors d’un congrès du parti à Paris. L’eurodéputée, qui assure l’intérim de la présidence du RN depuis un an, a recueilli 84,84 % des suffrages lors des scrutins du matin. Jordan Bardella était opposé par le maire de Perpignan Louis Aliot (15,16%), parmi les 40.000 ouvriers lors de ce scrutin revendiqué par le parti d’extrême droite.

Favori des élections, il est le premier “non Le Pen” à diriger l’ex-Front national, créé par Jean-Marie Le Pen en 1972. “18e Le Congrès du FN/RN porte le plus grand espoir pour notre pays, tant qu’il en aura le temps. Merci à Jordan, National Thought for Navy”Réaction suivante sur Twitter.

Jordan Bardella a déclaré devant les travailleurs rassemblés à la Maison de la Mutualière (Paris). “Mesurer le fardeau de ce rendez-vous avec gravité et humilité”. « Je me souviens de deux femmes sans qui je ne serais pas ce que je suis aujourd’hui.Il ajouta: D’abord ma mère, qui m’a élevé dans des difficultés financières à Drancy, en Seine-Saint-Denis, (…) Et la deuxième personne est, vous l’aurez deviné, Marine Le Pen. (…) Je veux lui dire toute ma gratitude et ma fierté. »

Le nouveau président du RN a remercié les organisateurs du scrutin, suivi de son adversaire, à qui il a proposé le poste de premier vice-président du parti. “Pour cette campagne qui a été menée dans un esprit fraternel”. Il s’adressa enfin aux électeurs de Louis Eliot, affirmant ce“Ils ont une place dans leurs prochaines aventures.”.

Lire la suite: L’article est réservé à nos abonnés Après l’élection de Jordan Bardella, l’Assemblée nationale sent le “nettoyage”.
Lire Aussi :  Une députée Renaissance critiquée pour ses propos sur les "mères qui choisissent" d'être AESH

Jordan Bardella a rappelé les grandes lignes du programme du RN, dont la lutte contre l’immigration. “Le peuple de France est contraint de se soumettre à une politique d’immigration[il] N’a pas choisiQu’a-t-il annoncé ? La France n’a pas à être l’hôtel du monde. » Concernant les prochaines élections, il a également déclaré: « L’urgence est l’alternative. C’est notre ambition et c’est notre objectif. »

Stratégie de marchandisation

Ce changement de direction du parti permettra à Marine Le Pen de se concentrer sur l’Assemblée nationale et de garder intactes ses ambitions élyséennes. L’eurodéputé de 27 ans a annoncé à plusieurs reprises son intention de soutenir une nouvelle candidature de Marine Le Pen à l’élection présidentielle de 2027. La destitution d’un député RN pour propos racistes a toutefois perturbé cette intronisation attendue

En effet, le RN semblait piégé dans ses vieux fantômes lorsque sa députée, Marine Le Pen, a été incluse, pour s’asseoir à l’exclusion temporaire de Grégoire de Fournas lors du vote dans l’hémicycle vendredi. , élu de la Gironde, suite à une vague d’indignation face à ses propos racistes.

La stratégie de sape du parti, que Jordan Bardela s’est engagé à suivre, a été ébranlée, d’autant plus que le député autorisé a affiché son soutien au candidat titulaire.

Lire la suite: L’article est réservé à nos abonnés A l’Assemblée nationale, la sanction contre le député RN Grégoire de Fournas met à mal la stratégie de normalisation des groupes d’extrême droite.

Proche de Marine Le Pen

Au départ, cependant, le week-end a été l’occasion d’orchestrer une transition tranquille vers une fête à l’histoire mouvementée. De fait, les résultats du vote des adhérents, qui ont été publiés samedi matin à la Mutuelle de Paris, ont mis fin à un faux suspense : après trois mois de campagne, personne n’imaginait que le président par intérim pouvait échouer en face. Son rival, Louis Aliot, maire de Perpignan.

Lire Aussi :  Championnats de France de surf 2022 : ce qu’il faut retenir
Le nouveau président de l'Assemblée nationale, Jordan Bardella, à la Mutuelle à Paris, samedi 5 novembre 2022.

Cette passation de pouvoir à Jordan Bardella devrait permettre à Marine Le Pen de s’affranchir des tâches internes parfois ingrates, alors que le centre du RN se trouve désormais à l’Assemblée nationale, où la députée du Pas-de-Calais brille dans un groupe de 89 élus et sa vie politique et médiatique La fondation se consolide plus que jamais. « C’est avec une certaine émotion que je quitte aujourd’hui la présidence de l’Assemblée nationale. Félicitations à notre nouveau président, Jordan Bardella, à qui je passe le flambeau aujourd’hui.”, a dit Marine Le Pen.

Libéré de l’intendance du RN, notamment de la lourde équation financière, il pourra refondre la quatrième candidature présidentielle, que personne dans le parti n’ose remettre en cause.

Jordan Bardella doit désormais trouver sa place, alors que le parti a souvent réservé un sort cruel à son numéro deux – “La chance du dauphin s’enfuit parfois”, fut court, en son temps, Jean-Marie Le Pen. Il a connu une ascension fulgurante depuis 2019 lorsqu’il a pris la tête de la liste RN aux élections européennes avant de remporter l’an dernier l’intérim de la présidence du parti.

Lire la suite: L’article est réservé à nos abonnés Voter président RN : Jordan Bardella, “gendre idéal” qui “sème la terreur”

Une image du RN dénonce un « retard de croissance » de l’équipe

La sélection de Jordan Bardella n’était pas du goût de tout le monde. Le maire d’Hénin-Beaumont, Steve Broise, personnalité RN et soutien de Louis Elliott, a condamné une “retard de croissance” Après son exclusion du nouvel organe exécutif présidé par Jordan Bardella. Dans un communiqué, il a déclaré :

Lire Aussi :  La Fédération hospitalière de France plaide pour que la réforme des retraites finance le grand âge

“Alors que depuis de longs mois je tire la sonnette d’alarme sur une possible ‘re-radicalisation’, je ne vois dans mon éviction que l’aval d’un événement que je souhaitais sensibiliser, comme les événements le confirment, puisque des cercles de pieds se sont créés. Quelques positions radicales, de droite jusqu’à ce qu’elles soient acceptées, à mon avis « ni de droite ni de gauche » qui ont prévalu au Front national pendant des décennies. »

Suite à son élection samedi à la présidence du parti, Jordan Bardella a créé un nouveau bureau exécutif dominé par ses proches, même s’il a proposé à son rival Louis Elliott le poste de vice-président du parti. A défaut d’être nommé au puissant bureau exécutif, ce dernier a fait part de son refus de siéger, comme M. Bardela l’avait proposé au bureau national – un organe aux pouvoirs bien moindres -, “C’est peut-être une excuse pour ne pas admettre que cela s’apparente davantage à un début d’épuration contre ceux qui défendent la ligne sociale”Il attaque.

“Je ne vois là qu’un coup monté, et j’espère que le RN ne succombe pas au grand “compromis nationaliste”, cette stratégie d’unification de la droite radicale, qui a échoué à la présidentielle, à la place de tous les patriotes de droite et à gauche”, il a aussi dit. Jordan Bardella, qui ne jure que par lui “loyauté” et son “loyauté” Marine Le Pen est critiquée par ses détracteurs pour la connaître “Introduction” Ou trop d’indulgence envers ceux qui sont allés à Eric Zemur.

“Certaines exagérations me donnent toujours raison.”M. Briois a dit, K « Malheureusement, des années de diabolisation sont mises à mal dans le seul but d’apaiser une minorité électorale, avec le risque d’un nouvel alignement du RN ».

Le Monde avec AFP et Reuters



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button