les Bleus promettent de financer des ONG de défense des droits humains

ils ne porteront pas Bracelet LGBT “, mais ce mardi 15 novembre, les joueurs de l’équipe de France se sont souvenus de leur propre “refus de toute forme de discrimination”, avant la Coupe du monde 2022, qui débute dimanche au Qatar. Ils ont a annoncé son intention de fournir un soutien financier aux organisations non gouvernementales (ONG) actives. “pour la protection des droits de l’homme”.

à l’intérieur “lettre collective” annoncés sur les réseaux sociaux, les champions du monde actuels admettent que l’événement se déroulera à “contexte difficile”. “Chacun de nous doit faire sa part” responsabilités, clarifier et rejoindre d’autres pays qualifiés qui se sont déjà exprimés sur ce sujet, comme l’Australie et le Danemark.

Les Bleus se sont jusqu’ici montrés plutôt discrets sur les droits de l’homme, un sujet qui a cristallisé les critiques des organisations non gouvernementales. “Notre passion ne doit pas être la cause du malheur de certains”ils insistent, ils se disent “sensible” à « avertissements des organisations non gouvernementales et associations ».

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Coupe du monde de football 2022 au Qatar : l’indignation occidentale ne se propage pas au reste du monde
Lire Aussi :  Eden Hazard entrouvre la porte à un départ

“Mettre l’accent sur le foot”

Le soutien financier promis par les joueurs de l’équipe de France passera par Génération 2018, un fonds de subventions créé ces derniers mois par les champions du monde et “destiné à financer des mesures à impact social” qui leur tiennent à cœur. Plusieurs capitaines d’équipes nationales européennes, dont la France, ont porté le ruban arc-en-ciel en septembre en faveur de l’inclusion et contre les discriminations. L’initiative devrait être étendue à la Coupe du monde 2022 au Qatar, où l’homosexualité est illégale.

Lire Aussi :  Thomas Detry et Rasmus Højgaard en tête avant un dernier tour passionnant
Lire aussi : Article réservé à nos abonnés L’attribution de la Coupe du monde au Qatar : Nicolas Sarkozy, Michel Platini et le rachat du PSG au centre de l’enquête judiciaire française

Il était envisagé que le capitaine de l’équipe de France, Hugo Lloris, le porterait, mais le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, a clairement fait savoir qu’il n’y était pas favorable. Hugo Lloris lui-même a expliqué lundi qu’il comptait “montrer du respect” vers le pays d’accueil. Quand il accueille des étrangers [en France], nous voulons souvent qu’ils suivent nos règles et respectent notre culture. Je ferai la même chose quand j’irai au Qatar. Je peux être d’accord ou pas d’accord avec leurs idées, mais je dois leur montrer du respect.”a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, qui a suscité de violentes réactions.

Lire Aussi :  Football Ligue 1 - TV : OM - Monaco, sur quelle chaîne et à quelle heure ?

Plusieurs pays éligibles ont pris position sur ces questions ces derniers jours. L’Australie a publié une vidéo d’une quinzaine de joueurs protestant contre les violations des droits de l’homme au Qatar. L’équipe nationale du Danemark a envisagé de s’entraîner au Qatar dans des kits avec un message de respect des droits fondamentaux avant que les organisateurs de l’événement, la Fifa, ne rejettent leur demande. Dans une lettre ces derniers jours, elle appelait les équipes qualifiées à “se concentrer sur le foot” et ne pas tomber “dans toute bataille idéologique ou politique”.

Conseil avec l’AFP



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button