Le nombre de passagers à l’Aéroport international de Beyrouth (AIB) a augmenté de 46,8 % en 2022

Il s’agit de l’augmentation d’une année sur l’autre du nombre de passagers à l’aéroport international de Beyrouth (AIB) en 2022, avec un total de 6,36 millions de passagers, contre 4,33 millions fin 2021, selon les chiffres publiés par l’AIB. Bulletin hebdomadaire de la Banque Byblos Liban cette semaine. Bien que ce nombre soit supérieur à celui de 2020 (2,5 millions de passagers), en raison de l’assouplissement ou de l’abandon des mesures de confinement et de déplacement imposées dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, ainsi que de la réouverture des frontières au Liban et à l’étranger, il n’en demeure pas moins records 2019 (8,7 millions) est inférieur à cela. Le Liban a déclaré cette semaine que l’augmentation était due au retour des expatriés pour l’été et les vacances. En effet, outre la crise économique et financière que traverse le pays depuis la fin de l’été 2019, les professionnels du secteur du tourisme tablaient sur un revenu d’au moins 3 milliards de dollars pour l’été 2022.

Lire Aussi :  l’aéroport de Damas hors service après des frappes israéliennes, quatre morts

Dans le détail, le Liban a enregistré 3,12 millions de passagers arrivés fin 2022 contre 2,07 millions en 2021, soit une augmentation de 50,6% sur un an. AIB a enregistré 1,17 million de passagers en 2020. En termes de départs, 3,2 millions de passagers ont décollé sur les pistes de l’AIB fin 2022, soit une augmentation de 45,5% par rapport aux 2,2 millions enregistrés en 2021. En 2020, 1,3 passager a quitté le Liban via AIB.

L’activité aérienne a enregistré une hausse de 32% en glissement annuel, avec 52 495 décollages et atterrissages à l’AIB en 2022, contre 39 777 décollages et atterrissages il y a un an. Une augmentation en 2022 fait suite à une augmentation de 47 % de l’activité aérienne annuelle enregistrée fin 2021 et à une baisse de 62,6 % en 2020 en raison de la pandémie. Middle East Airlines, le transporteur libanais, a assuré un total de 19 981 vols et 38,1 % de l’activité aérienne de l’aéroport de Beyrouth au cours de cette période.

Lire Aussi :  Malgré sa retraite internationale, Dee Bost envisage un retour en sélection bulgare

En termes de fret, 29 893 tonnes ont été importées et débarquées via AIB au cours de cette période, 29 826 tonnes ont été exportées et 59 720 tonnes ont été exportées, contre 67 899 tonnes qui ont transité par l’aéroport en 2021. a diminué (importations 27 105 tonnes et exportations 40 794 tonnes) .

La reprise des activités aériennes à l’aéroport de Beyrouth est perçue comme positive par les professionnels du secteur du tourisme, qui a été affecté par la baisse du pouvoir d’achat des Libanais en raison de la dévaluation de plus de 95% de la monnaie nationale. Quant aux étrangers, détenteurs de devises, ils profitent de la hausse de leur pouvoir d’achat au Liban après l’effondrement de la livre libanaise (un dollar s’échangeait contre plus de 49 000 livres libanaises en fin de semaine).

Lire Aussi :  Essonne : une nouvelle formation d'excellence ouvrira à la rentrée

Il s’agit de l’augmentation d’une année sur l’autre du nombre de passagers à l’aéroport international de Beyrouth (AIB) en 2022, avec un total de 6,36 millions de passagers, contre 4,33 millions fin 2021, selon les chiffres publiés par l’AIB. Byblos Bank Weekly Bulletin Liban Cette semaine. Bien que ce chiffre soit supérieur à celui de 2020 (2,5 millions …



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button