Le Groupe Sensation Mode devient M.A.D. Collectif

MAD pour “Mode, Arts et Divertissement”. C’est l’acronyme qui définit désormais les différents projets du groupe à sensation Mod, dont Festival Mod+Design, qui portera désormais le nom de Festival MAD, ainsi que MAD Shoppe, une plateforme en ligne et des boutiques éphémères dédiées aux designers québécois. Le changement, annoncé mercredi, vise à refléter un changement qui a commencé ces dernières années.


MAD Collectif est le nom du groupe sensationnel Mod qui, depuis sa formation en 1999, produit et conçoit des événements expérimentaux au Canada et à l’étranger. « C’est une réflexion qui a commencé il y a quelque temps, explique Jean-François Davieau, président et co-fondateur de MAD Collectif. Pourquoi cela se produit-il maintenant ? C’est que nous avons l’impression d’être à notre X dans notre transformation face à l’avenir. C’est aussi l’évolution complète de notre environnement qui nous a conduit à cette nouvelle posture. Entre le moment où nous avons commencé et maintenant, nous sommes dans deux univers complètement différents. »

Cette transformation s’incarne notamment dans la programmation du festival Mode+Design qui, au fil des années, s’est ouvert à d’autres médiums artistiques. « La mode est un médium avec lequel on est né, avec lequel on a grandi, mais il a évolué tout seul », observe Chantal Durivage, co-fondatrice de MAD Collective et VPE, Creative Development. Maintenant c’est partout. C’est en musique, au cinéma, à l’opéra. »

Le nouveau nom permettra à l’événement de mettre davantage l’accent sur son aspect de divertissement et son approche irrévérencieuse, sans renier son ADN.

Lire Aussi :  « Fame », « What a Feeling »… La chanteuse Irene Cara est décédée

Notre promesse est plus claire et nous pouvons explorer de nombreuses autres formes d’expression, que ce soit à travers la danse ou la musique, sans attendre un défilé de mode. Nous savons que les gens ne veulent pas le voir en premier lors de nos événements, mais ils viennent quand même pour la mode.

Jean-François Daviau, président et co-fondateur de MAD Collective

Quant à la sonorité anglaise de ce nouveau nom, les fondateurs expriment leur volonté d’attirer également une clientèle internationale. “Le numérique prenant une place très importante, nous souhaitons que ce déploiement s’entende enfin aussi à l’international”, note Chantal Durivege.

La plateforme en ligne de la mode québécoise

Sous cette nouvelle ombrelle, on retrouvera également MAD Shoppe, une plateforme de vente en ligne pour les créateurs québécois, dont le lancement est prévu au printemps 2023. Le projet a été annoncé en janvier dernier en présence du ministre de l’Economie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon. A reçu un appui financier de 2,8 millions de dollars du gouvernement du Québec.

Lire Aussi :  Disney+ gagne des abonnés mais creuse ses pertes

Le MAD Shoppe aura également des magasins éphémères physiques à différents moments de l’année. Le premier sera lancé le 24 novembre à la Galerie PVM de la Place Ville Marie.

Finalement, XP_MTL, la seule succursale du groupe qui conserve son identité, poursuivra ses activités d’animation pour attirer une clientèle locale et touristique au centre-ville de Montréal, un secteur fortement secoué par la pandémie et la popularité du télétravail. Au programme, une chorale et un spectacle acoustique qui seront dévoilés lundi prochain. Déjà, lors du lancement de XP_MTL en 2019, il était présenté comme une réponse au “marasme ambiant”, citant des travaux sur la rue Sainte-Catherine, des trottoirs verglacés et la concurrence en banlieue. « Il y a encore beaucoup de monde à choisir, mais les signes sont positifs, reconnaît Jean-François Daviau. »



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button