La France parie sur l’Ouzbékistan pour isoler davantage la Russie

Le président français Emmanuel Macron reçoit le président ouzbek Chavkat Mirziyoyev à l'Elysée à Paris le 22 novembre 2022.

Un déjeuner à l’Elysée et deux visites d’exposition : Emmanuel Macron reçoit le président ouzbek Chavkat Mirziyoyev, mardi 22 novembre. Pour le chef de l’Etat, il s’agissait de célébrer 30 ans de liens de l’Union soviétique avec la nation d’Asie centrale, à un moment où la guerre en Ukraine contribue à affaiblir ses liens historiques avec Moscou.

Pour Paris, l’idée d’isoler la Russie persiste après plus de neuf mois de guerre. « Le président ouzbek vient explorer sa marge de stratégie, que nous allons
Aide au développement »
, le pays le plus peuplé de la région (34 millions d’habitants) espère réduire une certaine dépendance vis-à-vis de la Russie, a indiqué une source diplomatique avant la visite. Il s’agit aussi de miser sur une relative politique d’ouverture et de réforme menée par Chavkat Mirziyoyev, au pouvoir depuis la mort de son prédécesseur, le très autoritaire Islam Karimov, en 2016.

Lire Aussi :  France - Afrique du Sud : ces Bleus sont extraordinaires ! Les joueurs du XV de France ont battu les champions du monde

Dans le même ordre d’idées, Emmanuel Macron devrait recevoir le président du Kazakhstan, Kassim-Jomart Tokaïev, en début de semaine prochaine. Au terme d’une année marquée par des émeutes sanglantes, ce dernier a été réélu dimanche à une écrasante majorité (81%), après avoir pris ses distances avec la guerre lancée par Vladimir Poutine contre l’Ukraine, refusant de reconnaître les territoires occupés de Moscou. .

Accord de coopération

Dans une déclaration commune publiée à l’issue de la visite, la France et l’Ouzbékistan n’ont pas mentionné l’invasion de l’Ukraine par la Russie “Rappelant leur attachement au règlement des différends par le dialogue, dans le plein respect du droit international et de la Charte des Nations Unies”. Ils ont aussi “Souligné les perspectives positives” ouvert par “Réformes de modernisation entreprises par l’Ouzbékistan et promesse de relations de bon voisinage en Asie centrale”.. Au cours de la visite, divers accords de coopération ont été signés au niveau économique dans les secteurs des transports, de la gestion de l’eau, du tourisme et de l’énergie. Le groupe Orano a dû signer un contrat pour extraire significativement de l’uranium.

Lire Aussi :  les limites du bouclier tarifaire sur le pouvoir d’achat des Français

Après leur rencontre à l’Elysée, les deux dirigeants ont arpenté, avec leurs épouses respectives, le vernissage de deux expositions en leur présence : “La Splendeur de l’Oasis d’Ouzbékistan”, au Louvre et “La route de Samarcande. Merveilles de soie et d’or” , à l’Institut du monde arabe. « Je suis très heureux, ici, dans cette région qui pourrait être une région d’effervescence, de montrer qu’elle a d’abord été une région d’échange et de création. Et souhaite que vous le portiez. La France accompagnera cette volonté.”, a annoncé Emmanuel Macron à son homologue en le saluant d’une longue accolade. Mirziyoyev l’a invité à revenir « Nouvel Ouzbékistan ».

Il vous reste 44,88% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux clients.

Lire Aussi :  Pourquoi une tribune vantant la biodynamie a-t-elle été publiée (puis retirée) du site de «Libération» ? – Libération

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button