La Bohème, plus vieille boîte de nuit de France, fête ses 100 ans : son patron raconte

La discothèque La Bohème à Rouen fête ses 100 ans en 2023.  Le propriétaire Georges Rebelo nous parle de cet établissement.
La discothèque La Bohème à Rouen fête ses 100 ans en 2023. Le propriétaire Georges Rebelo nous parle de cet établissement. (©JB/76news)

« Allons-nous en Bohême ? » Depuis 100 ans, cette phrase résonne dans les rues Rouen. efficace, La plus ancienne discothèque de France fête ses 100 ans en 2023. Georges Rebelo, son gérant, déclare 76 nouvelles Toujours autant d’amour pour son histoire et ses discothèques avec nostalgie.

La Bohème, une abbaye devenue boîte de nuit

Connaît des endroits réguliers et Créez des souvenirs inoubliables. “Incroyables souvenirs de fin de soirée dans le bac à fleurs en face de la sortie”, a déclaré un utilisateur sur notre page Facebook. « Les meilleures années, la musique des années 80 et 90 ! », s’enthousiasme Isabelle. « J’y ai fêté les 70 ans de ma mère, elle a adoré », témoigne Michelle.

Lire Aussi :  EN DIRECT - Pour Fabien Roussel, le gouvernement "fracture la France" avec la réforme des retraites

Plus de 300m² cachés derrière une grande porte en bois, Chez Saint-Amand, l’une des plus belles de Rouen. A l’intérieur, une grande arche de marbre, une stèle, témoignent de ce à quoi ressemblait autrefois le lieu : Partie de l’Abbaye Saint-Amand où vivaient les bénédictins.

Mais depuis, des portraits de chanteurs célèbres ont orné les murs : Birkin et Gainsbourg mais surtout Charles Aznavour. Parce qu’ici, on est à La Bohème !

Certains éléments témoignent du passé de la Bohême, autrefois abbaye.
Certains éléments témoignent du passé de la Bohême, autrefois abbaye. (©JB/76news)

Une boîte de nuit qui fête ses 100 ans !

En 1923, “c’est devenu une sorte de taverne, on voit encore les crochets pour suspendre la viande”, précise Georges Rebelo, qui dirige l’établissement depuis 2007. “On a proposé d’y nourrir les commerçants, puis petit à petit, on a poussé les tables pour danser et écouter de la musique”. Au contraire quelle est la réputation de la plus ancienne discothèque de France. Un titre également revendiqué par La Brocherie, à quelques kilomètres, ouverte en 1965, mais là aussi moulin roseA proximité de Rouen.

Lire Aussi :  Coupe du monde 2022 I Avant France - Australie : 2018, valeur refuge

A 64 ans, Georges ne connaissait manifestement pas la première heure du lieu. Mais il était régulier. “J’y allais quand j’avais 18 ans. J’ai rencontré ma femme à La Bohème Il y a 30 ans », s’amuse le sexagénaire en trinquant à une cigarette.

En 2007, “La boîte est tombée en désuétude, on n’a laissé entrer personne. C’était la liquidation. Ils sont venus me la reprendre”, se souvient Georges.

Lire Aussi :  Au tribunal de Versailles, huit ans de suspicion et une relaxe dans un dossier de « bébé secoué »
Vidéo : Actuellement sur Actu

Je n’aurais investi dans aucune autre boîte de nuit que La Bohème. C’était sentimental.

Georges RebeloGestionnaire bohème

Musique des années 80 et soirée karaoké

“La reprise a été dure”, avoue le patron. Bucks avait mauvaise réputation, il y avait des combats fréquents. Nous sommes tapageurs”. Mais “sélection des clients, publicité et bouche à oreille, les clients sont revenus”.

Les fêtards sont attirés par l’ambiance supposée de la discothèque : « Ici, C’est les années 80. On ne joue pas de la musique électro ou jeune sauf les tubes du moment ».

Ce que la Bohême a réalisé depuis longtemps La réputation de la “vieille boîte”.. Cependant, les jeunes apprécient aussi le lieu, surtout le temps Le mercredi, c’est la soirée karaoké.

Au fil des ans, Georges s’est fait quelques amitiés, “mais pas beaucoup car il faut interrompre” et s’est attaché A sa fidèle équipe qu’il invite chaque année au réveillon et qu’il a emmené en vacances à Marrakech l’année dernière. Une façon de récompenser le travail acharné. « Ne pensez pas à travailler dans une boîte de nuit pendant cette fête ! ” se souvient Georges.

Au fil des années, il a su s’installer des habitués, formant même des couples.

Tous les soirs, on termine avec “La Bohème” d’Aznavour. C’est un lent qui donne aux âmes solitaires une dernière chance de finir.

Georges RebeloGestionnaire bohème

Il s’en est aussi remis La crise du covid. « Heureusement, nous avons reçu beaucoup d’aide. Maintenant, nous avons plus de clients que jamais. »

Bohême à vendre

La Bohème est désormais à vendre, mais Georges tient à bien choisir les acquéreurs.
La Bohème est désormais à vendre, mais Georges tient à bien choisir les acquéreurs. (©JB/76news)

Forcément, à 64 ans, quinze ans dans l’établissement, Georges commence à se lasser d’y être tous les week-ends avec sa femme. Il a mis la Bohême en vente Mais prévient : “Je ne vendrai à personne et à n’importe quel prix”.

Il envisage alors de voyager, « Voir des amis car depuis des années on mange bohème, on dort bohème. Nous sommes à l’opposé des gens.”

Georges est confiant quant à l’avenir de ses Bucks, quoi qu’il arrive. “Tome, L’avenir des discothèques est en centre-ville. Ici, les gens viennent à pied, pas de problèmes comme les clubs de campagne avec la répression policière. »

Et il a déjà promis, s’il a vendu l’établissement d’ici là, d’assister à la fête des 100 ans, au moins en tant que « président d’honneur » car il a noté : « Les fêtes d’anniversaire ici sont toujours exceptionnelles ! »

La Bohème, 12 Place Saint-Amand à Rouen. Ouvert du mercredi au samedi.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon Actu.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button