Emmanuel Macron annonce l’objectif de « développer un réseau de RER dans les dix principales villes françaises »

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé dimanche 27 novembre que dix villes françaises avaient pour objectif de développer le transport ferroviaire quotidien de type RER pour favoriser la mutation écologique.

« Pour réaliser nos ambitions environnementales, je veux que nous ayons une grande ambition nationale : construire le RER, le réseau de trains urbains, dans les dix plus grandes villes, dans les dix plus grandes villes françaises. C’est dire, au fond, que le RER n’est pas qu’à Paris. Dans les 10 principales villes françaises, où il y a des thromboses, où il y a beaucoup de circulation, où les déplacements sont compliqués, il faut avoir une vraie stratégie de transports urbains et c’est un grand objectif pour l’écologie, l’économie, la qualité de vie, Il s’en est expliqué dans une séquence postée sur YouTube, où il répondait aux questions des internautes sur l’écologie.

Le Réseau Express Régional (RER) est un réseau dense de trains régionaux qui circulent à des tarifs élevés en Île-de-France. Il n’a cessé de se développer depuis les années 1960. » Le RER n’est pas qu’à Paris”, Nous avons sollicité l’équipe présidentielle dimanche soir en soulignant son projet Faire en sorte que “dans les grandes villes françaises actuellement congestionnées, les navetteurs puissent se déplacer sans voiture, grâce au RER Métropolitain décarbonant leur trajet”.

Lire le forum (2020): L’article est réservé à nos abonnés « Faut-il équiper les métropoles françaises en RRS comme Paris ? »
Lire Aussi :  Alpine, c'est (un peu trop ?) la France

La première ministre, Elizabeth Bourne, sera chargée de mener à bien ces grandes tâches, a indiqué la même source, et quand “Des projets commencent à émerger dans les régions”. Pour l’Elysée, “Il s’agit d’accélérer et de prioriser 10 villes”, augure d’un « L’œuvre du grand plan ».

Un schéma directeur présenté par SNCF Réseau en 2020

Bruno Gazeau, Président de la FANAT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports) a déclaré “très avantageux” Pour le projet, c’est lui “Trouver”. Le responsable affirme avoir déjà fait l’offre au ministre des Transports Clément Beun, « Un appel à projets RER métropolitains, obligeant ainsi les métros et les régions à s’accorder ». « Le budget de SNCF Réseau doit être augmenté. En attente de détails.” Il a ajouté, notant que les métropoles concernées seraient les plus grandes d’entre elles : Lyon, Marseille, Strasbourg, Nantes, Lille, Toulouse…

Lire Aussi :  Vainqueur du Sénégal, l'Angleterre affrontera la France en quarts de finale

« De manière générale, nous sommes favorables au développement des transports en commun », Jean-Sébastien Barrault, président de la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV), qui s’occupe des autocars, a répondu : “Le développement du transport ferroviaire conduira inévitablement au développement des réseaux de bus et d’autocars, dans le cadre des interconnexions nécessaires au bon fonctionnement des réseaux de transport”.

Carole Delgao, présidente socialiste d’Occitanie, a salué l’initiative. “Les présidents régionaux entendent des appels pour le ‘New Deal’ des chemins de fer”.Il assuma, insistant sur la réalisation “vite” il y a “action concrète”.

Lire aussi l’analyse : L’article est réservé à nos abonnés Important mais longtemps négligé, le RER B est devenu un enfer pour ses usagers
Lire Aussi :  "J'étais un fan de la première heure", Neil Dudgeon célèbre les 25 ans de la série policière

L’idée de développer des RER métropolitains en régions n’est pas nouvelle. En octobre 2020, à la demande de la ministre des Transports d’alors Elisabeth Bourne, SNCF Réseau a remis au gouvernement un schéma directeur présentant un schéma des grands nœuds ferroviaires. Objet du Plan : Développer de nouvelles dessertes métropolitaines (« SEM » pour les services express métropolitains ou « RER » pour les réseaux express régionaux).

Concrètement, Bordeaux Métropole réfléchit depuis un certain temps à un « RER métropolitain » notamment avec l’aide du département. Le plan de relance 2020 a ainsi prévu une enveloppe pour mieux préparer le lancement de ce “RER” à Bordeaux, mais aussi à Lille ou Strasbourg.

le monde

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button