dans les coulisses des BD de stars

Quand l’humoriste Jerry taille son image et ses sketches dans une bande dessinée à succès, plongez dans les coulisses de ces albums drôles mettant en scène des personnalités du petit et du grand écran.

Michelle Drucker était à lui. Mimi aussi du fenugrec. Tout comme Kev Adams … les bandes dessinées mettant en vedette la personnalité du petit et du grand écran continuent d’apparaître avec régularité, même si elles semblent quelque peu obscures. Malgré une qualité variable et bernant de moins en moins le public, ces albums ont toujours du succès, à savoir Jerry et ses enfantsDont le quatrième tome est sorti il ​​y a quelques mois.

Ces albums sont devenus un genre à part entière. En France, le 9e art s’est épris d’humoristes : Jeff Panaklok, Chevalier et Laspalais, Gad Elmaleh… Frank Dubosc et Elie Sémoun ont également eu l’honneur de voir son classificateur adapté. Fabcaro. Et avant de s’asseoir pour Trois frères, retour (2016), Les Incons est une mise à jour astucieuse de l’époque de la bande dessinée parue en 2007.

Les années 2000 ont été un véritable âge d’or, ainsi Les Aventures de Bigard (2005), Shirley et Dino (2006) ou plus Pour qui Eli Semon se prend-il ? (2006) et Pour Les Naz à la drag cout (2009). Sans oublier les adaptations en série réussies, Café Caméra à SAMANTHA Salut !. Des albums souvent à l’initiative de maisons d’édition. “Il y a une dimension commerciale perçue”, explique Antoine Maurel, éditeur des bandes dessinées de Kev Adams et des youtubeurs Bapt & Gale.

“C’était trop complexe comme histoire”

Se plonger dans cette histoire parallèle du 9e Art n’est pas chose aisée – d’autant plus qu’elle contient plus d’albums oubliables que de chefs-d’œuvre (il y en a deux : En combinaison Thomas Pesquet Et Gérard). Chez certaines maisons d’édition, ce sujet est tabou. Spécialiste du genre, converti à la BD jeunesse et aux créations originales, Jungle ne souhaite pas revenir sur ce pan de son histoire.

Bandes dessinées de Michelle Drucker et Danny Savall
Bandes dessinées de Michelle Drucker et Danny Savall © Edition n1 – Albin Mitchell

Certains auteurs refusent même d’en parler. Acclamé pour ses peintures murales MatteoJean-Pierre Gibrat ne veut plus en parler Cette Zaza Aventures, une bande dessinée de 1985 mettant en vedette Michelle Drucker, sa femme Dani Savall et leur chien Zaza. Un album a été produit par Jibrat dans son premier film devant “très bien payé”, mais pour lequel il n’y avait “aucun intérêt”, précise-t-il.

Pour les dessinateurs et les scénaristes, cette tâche parfois ingrate et purement commerciale reste un douloureux souvenir. “C’était trop compliqué comme histoire”, se souvient par exemple Geldrick, concepteur de l’adaptation en BD. Joséphine, ange gardien. “Il y a eu beaucoup de négociations, beaucoup de personnes impliquées : Mimi Mathieu, son agent, les avocats de TF1. Tout le monde s’est mis à contribution.”

“A chaque album, il fallait revoir le contrat”, ajoute-t-il. “On perdait tellement de temps que quand on a eu le feu vert, il nous restait quatre mois pour faire l’album. C’était très rapide. Parfois, le scénario n’était pas terminé et il fallait tout faire en même temps.”

Difficile de réaliser l’album du siècle dans ces conditions. “En quatre mois, j’ai fait ce que j’ai pu”, avoue Galdrick, qui n’avait “aucun contact” avec son scénariste, qui “a dû bricoler son scénario. [ses] Dessins.” L’album de Spoon a également été dessiné en quatre mois blond, Bandes dessinées inspirées de ses célèbres croquis de Gad Elmaleh. “Je l’ai fait en parallèle avec d’autres productions”, raconte-t-il.

Lire Aussi :  Quinté PMU - Pronostic du PRIX D'AMERIQUE RACES ZETURF Q2 11 déc. 2022
Couverture de bande dessinée "La blonde" Et "Joséphine, ange gardien"
Couverture des bandes dessinées “Le Blonde” et “Joséphine, ange gardien” © Michel Lafon – Jungle

Pour lui, ces travaux commandés n’étaient rien d’autre qu’un « exercice de résolution » : « Comment met-on la connaissance au service du projet », résume-t-il. “Il n’y avait pas grand-chose en jeu. Si je manquais, cela n’avait pas d’importance. Je ne brûlais nulle part.” Cependant il a choisi de travailler sous un pseudonyme et a changé son style graphique pour le distinguer blond Ses oeuvres plus personnelles.

Ces projets mercantiles ne sont pas tout à fait cyniques, insiste Spoon, qui a conçu une centaine de gags autour du blond de Gad Elmaleh : « Il y a quand même une forme de vérité dans le gag. Si on n’a pas une certaine foi en ce qu’on dessine, ce n’est pas . Ça ne marche pas et ce n’est pas drôle.” Même son de cloche pour Sebastian Mao, le scénariste de Docteur Syme:

“Il n’était pas nécessaire de sortir une bande dessinée sur Michelle Symes pour sortir une bande dessinée sur Michelle Symes. Les scènes devaient tenir. Quand mon éditeur a estimé que ce n’était pas assez drôle ou assez efficace, il a riposté aux gags. “

Gad Elmaleh “trop ​​investi”

Ces albums sont réalisés sous l’œil bienveillant des stars, souvent avec une implication minimale de leur part. “Mimi Mathie n’en avait pas”, se souvient Galdrick. “Nous avons juste utilisé son nom.” Tout le contraire de Gad Elmaleh blond. “J’ai été plutôt surpris”, admet Spoon. “Je m’attendais à ce qu’il finisse par faire une petite introduction et signer le livre, mais il était tellement investi.”

Couvertures de bandes dessinées de Michelle Symes et Kev Adams
Couvertures des BD de Michelle Symes et Kev Adams © Bamboo – Le Lombard

Les gags ont été envoyés à l’éditeur, qui s’est chargé de les transférer à l’humoriste, qui à son tour a renvoyé un fichier avec des corrections annotées. “Habituellement, c’était pour changer le dialogue, les punchlines ou suggérer des alternatives pour les prises. Mais je n’avais aucun contact direct avec Gad.”

Idem pour Antoine Maurel avec Kev Adams. Depuis Le monde de Cave Adapté sa série animée sur sa jeunesse, il n’a pas besoin de l’album : “On était en contact avec sa production. Comme il a eu le droit de le voir, il nous a fait quelques retours sur les gags et les expressions. Pas un travail d’auteur, mais une lecture approfondie. .”

Lire Aussi :  "Des moments plus ou moins difficiles" : Clotilde Courau sans fard sur sa vie séparée d'Emmanuel Philibert de Savoie

“Pas un voyage d’ego”

Michel Symes s’est tellement impliqué qu’il est devenu le héros de l’album, dont il a dû signer l’intro originale, Sebastian Mao s’amuse : “On a commencé un projet de BD marrante sur des patients hypocondriaques. Le contact s’est super bien passé. Et il m’a donné J’ai dit que je pouvais utiliser son image pour notre bande dessinée Doctor Who pour nous éclairer un peu plus.

“Au fur et à mesure, on s’est dit que ce serait un peu dommage de mettre Michelle Symes dans un autre rôle et de ne pas la mettre à la première place”, poursuit la créatrice. “On a commencé à réfléchir à ce qu’on pourrait faire et finalement on lui a proposé l’idée d’essayer de faire une BD autour de son personnage.”

Bandes dessinées mettant en vedette des stars
BD mettant en scène des stars © Édition Canal + – Albin Michel – Jungle – Bambou – Jungle – Les associations humanoïdes – Michel Lafon

Mitchell Symes n’était pas très à l’aise avec ses bandes dessinées à l’origine. “Il ne voulait pas que ce soit pris comme un voyage d’ego”, a confirmé Sebastian Mao. “Il avait peur qu’on fasse une BD en son honneur, ce qui n’était pas très intéressant. Il voulait le faire à condition que je m’investisse le plus possible dans la scène, pour qu’on puisse s’en moquer.” . Un peu, comme l’humour des Carabiniers qu’il affectionne. Un peu.”

Difficile de mettre des blagues en images

Docteur Syme Les décors sont délectés par l’image de l’animateur, qui est alors viré de son émission par Valve. “Le problème, c’était que le langage de la BD n’était pas toujours adapté pour mettre ses blagues en images”, reconnaît Sébastien Mao. Ainsi certains des gags étaient liés à sa localité :

“A l’époque, il menait une campagne avec d’autres médecins sur le dépistage du cancer colorectal. Alors on l’a mis un peu plus loin dans la BD, en extrapolant un peu, avec des gens qui le suivaient dans la rue pour demander des touchers rectaux.”

pour Joséphine, ange gardienGeldrick avait plus de liberté et envisageait de nouvelles aventures en Afrique et en Asie : “Nous avons créé notre propre gamme. Nous étions complètement libres. Mais Joséphine devait toujours être là pour aider les gens en difficulté. Avec des thèmes sociaux, avec des traumatismes d’enfance.”

Couverture de la bande dessinée des YouTubers Bapt & Gaël
Couverture BD des YouTubeurs Bapt & Gaël © Le Lombard

Antoine Maurel, qui a collaboré pendant quatre ans avec Bapt & Gale, est fier de son travail qui se distingue par son « inventivité à chaque page » : « Ce n’était pas une commande. C’est le vrai travail d’un écrivain complet. Ils se sont défoncés. C’est rare de voir ça sur un album d’humour comme celui-ci. Il y avait une vraie synergie avec l’équipe créative.

Lire Aussi :  Wednesday" est déjà la troisième série la plus regardée sur Netflix. |

“Le pourcentage de mm de fenugrec était élevé”

Contrairement aux idées reçues, ces albums n’ont pas toujours eu du succès. Bien qu’il soit exposé par la série télévisée sur M6, il reçoit des rires Le monde selon Kev 6 200 exemplaires vendus. “Mon hypothèse est qu’il y a de moins en moins d’intersection entre le public de l’animation pour enfants et le public de la BD pour enfants – à moins que vous ne soyez Disney”, analyse Antoine Mourel, avant de glisser : “Peut-être que ce n’était pas la bonne licence.”

Bapt et Gale ont vendu 6 300 exemplaires de leur album C’est en fait des bandes dessinées. “La vente n’est pas notoire, mais elle n’est pas rentable. Il avait une forte communauté, beaucoup de soutien parmi les YouTubers et les rappeurs, ses vidéos étaient des tubes, mais cela ne s’est pas produit. Cela a été un gros choc pour Lombard, car tout s’est passé bien.”

Même les designers et les scénaristes font rarement fortune avec ces œuvres. “Ça vient toujours du livre”, sourit Spoon. “Ce n’est pas une économie folle. Comme un album aussi blondCe qui se vend bien, ne représente pas des sommes astronomiques en matière de droit d’auteur.”

Couverture de la bande dessinée Star
Couvertures de BD sur les Etoiles © Jungle – Karabas – Dargaud – Hugo & C – Jungle – Dargaud – Jungle – Theloma

“En termes de droits d’auteur, nous n’avions presque rien. Nous n’étions payés qu’avec une avance, qui était de 8 000 euros”, ajoute Galdrick. “Habituellement, l’écrivain obtient 8, 10, 12%. Avec le scénariste, nous devons avoir entre 3 et 4%. Et Mimi Methi avait un autre pourcentage, plus élevé. L’éditeur n’a pas été perdant. Il a fait de l’argent.”

“Nous ne ciblons pas les lecteurs de BD”

avec des ventes d’environ 40 000 exemplaires pour Joséphine, ange gardien Et blond, “il y a un public pour ça et l’éditeur le sait”, note Spoon. “Nous ne ciblons pas les lecteurs de BD avec ces albums. Ce sont des livres qui seront promus sur des émissions non vues par CSP+. Ce n’est pas le genre de titre qui aura sa propre page. Téléramablond Tel était l’honneur TPMP.

Certaines stars sont plus impliquées dans les promotions que d’autres. Selon Antoine Mourel, Cave Adams a créé “une histoire ou deux sur Instagram”. Mimi Mathie, elle, n’a rien fait, regrette Geldrick : “Quand elle était à la télé, elle n’en parlait pas, même si c’était dans le contrat. Quand les gens sont venus signer, ils ont découvert l’existence de la BD. On s’est isolés.” Il a depuis quitté l’industrie. “C’était beaucoup de problèmes.”

Car l’exercice peut vite devenir un piège même pour ceux qui espèrent gagner leur vie en attendant de se faire un nom avec des œuvres plus respectables. “Ce n’est pas désagréable à faire, mais ça peut vite nous enfermer dans le même genre de commande”, souligne Spoon. “Cela n’améliore pas nos carrières et ne nous permet pas de nous installer confortablement dans cet environnement.”

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button