Bourges: Les Rencontres Monde-s Multiple-s débutent le 5 novembre

En présentiel, dans les lieux d’Antre-Peaux, du Château d’Eau ou de la Maison de la Culture, et virtuellement, se déroulent des rencontres multimédias et multijoueurs, véritables fabriques d’images et de corps. deux semaines dans la capitale du Berry. Le programme 2022 comprend des expositions, des concerts, des conférences, des rencontres et des projections de films.

Écrit par Fabrice Simos

Les oeuvres de Paula Kaori Nishijima font partie de l’exposition Kin(d) Relations ©Antre-peaux

Les Rencontres Monde-s Multiple-s ont remplacé le festival de création vidéo Rencontres Bandits-Mages né en 1991 à la fin de l’automne 2020, à la fin des périodes épidémiques qui ont fortement marqué le monde de la culture. Le texte “Monde-s Multiple-s” est emprunté à Don Foresta, chercheur en art et théoricien de l’art, auteur de Multiple Worlds, écrit en 1986-87, année de création de Bandits-Mages. Le livre explique ses théories sur la relation entre l’art et la science, l’art et les nouvelles technologies, et le rôle de l’artiste en tant que chercheur. Malheureusement, la deuxième fermeture a compliqué l’organisation initialement prévue. Remède : Internet pour compenser un peu la frustration du manque de contact physique et l’éloignement de nombreux artistes et partenaires. La mise en œuvre a été affinée il y a deux ans. Le virtuel est toujours là. Cependant, la tendance s’est inversée. C’était annoncé. Selon les organisateurs, la rencontre en présentiel a retrouvé ses couleurs et renoué avec un niveau de programmation élevé à 91%. En 2022, la rencontre Monde-s Multiple sera construite pour la première fois à partir d’une sélection de résidences d’artistes basées en Europe grâce au programme “EMAP” (European Media Art Platform). Elle s’enrichit de toute une série de relations nouées avec d’autres artistes, auteurs et œuvres collectives.

Lire Aussi :  Journée internationale de l’éducation : l’ICESCO appelle à passer des engagements pris aux actions concrètes en matière de transformation de l’éducation

Écoutez la voix de votre imagination

La présentation éditoriale de l’événement place l’événement dans un contexte à choix multiples. « Si l’on veut mettre cette étape de côté, pour que les multiples du monde se rencontrent, il faut savoir créer un sens de tissage, de connexion entre des éléments qui ne sont pas forcément différents les uns des autres, mais qui ont été créé par la nécessité des circonstances. Ces éléments sont révélés par des sensibilités mobilisées à voir et à entendre. Ce sont les sensibilités des auteurs et des chercheurs. Il s’agit donc de se positionner, d’écouter les voix de son imaginaire, de croiser plusieurs champs : artistique, scientifique, social, social. champs de langue. Les domaines de la vie aussi”.

Liliana Zeic est également de l’EMAP (European Media Art Platform) ©Antre-peaux

De nouveaux rapports émergent des nombreux projets menés au cours des deux semaines. De l’écriture aux technologies virtuelles, ils jouent à travers des systèmes électroniques et cinématographiques à la croisée des techniques et technologies anciennes et contemporaines. Ils jouent de la même manière avec la recherche scientifique à travers la philosophie, la sociologie ou la biologie, mais aussi avec la recherche artistique. Des espaces où le pouvoir de l’imagination est en pleine force et implique de réagencer les cartes de la création tout en réfléchissant avec les sciences. Selon les Den-skins, c’est l’espace-temps des Mondes Multiples « Cela favorise la spéculation pour penser à un avenir souhaitable et à un environnement habitable et multi-espèces. Elle est politique en soi parce qu’elle est collective. Ouvert aux dialogues discordants qui impliquent un sens critique. Il invite à la curiosité et à la sensibilité à l’étrange, au terrible, au merveilleux, aux marges, à la science-fiction, au radicalisme.

L’exposition Kin(d) Relations présente la rencontre internationale de cette année. Ce sera le premier d’une série d’événements jusqu’au 20 novembre. Dans cette édition, il y aura des concerts, des projections, des programmes en ligne, des conférences, des expositions, des ateliers, des rencontres. Autant d’événements qui en font l’équivalent artistique du climat délétère actuel, où se mêlent crises sanitaire, écologique et géopolitique. Imaginaire pour s’évader.

Lire Aussi :  L'Allemagne va retirer ses soldats du Mali d'ici mai 2024 - France - Updated

Plus d’informations sur le Magcentre : L’ENSA de Bourges vous recommande l’exposition “Les nuits hantées”.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button